L’Impuissance et le Cannabis: Voici la Vérité

La consommation de Cannabis connaît de beaux jours, décriminalisée aux Etats-Unis, un jour peut-être, elle le sera sur le vieux continent, où selon les pays, la consommation est plus ou moins tolérée. Par ailleurs, cette drogue est aujourd’hui la plus utilisée mondialement, il est donc important de savoir si sa consommation affecte notre libido!

La jeunesse aime fricoter avec cette herbe qui procure un sentiment d’euphorie et selon les variétés, de la détente physique ou un boost de l’esprit.

Mais bon, soyons honnêtes, la consommation de cette herbe, qu’elle soit sous forme de résine, d’huile ou au naturel, est l’affaire d’une tranche d’âge bien plus large. Et quelque soit votre âge, cela peut avoir un impact sur votre libido.

Pendant longtemps, la science a cru que le cannabis avait un certain effet aphrodisiaque. Des études, plus ou moins sérieuses, allaient dans ce sens. Mais en même temps, d’autres études menées à la même époque, quand à elles, nous disaient tout le contraire!

Pour vous illustrer cela, une étude menée en 1982 et publiée sur le Journal of Psychoactive Drugs, nous faisait déjà miroiter que le cannabis avait un effet boosteur sexuel sur 75% des hommes interrogés.

La même année, une autre étude publiée dans le même Journal, nous disait que les dysfonctions érectiles étaient deux fois plus prévalantes chez les fumeurs de cannabis.

Un chercheur de notre époque qui s’est penché sur le sujet, s’inquiète de la validité des résultats de ces deux études car les techniques utilisées étaient un tantinet hasardeuses.

ebook aliments aphrodisiaque-m

Comment Bander Mieux, Plus Fort Et Plus Longtemps

10 APHRODISIAQUES PUISSANTS

Notre Guide Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

  • Accèdez immédatement ce guide et commencez à avoir des bonnes érections FORTES ce soir sans aucun engagement!

Récemment, des études indiqueraient la possibilité qu’il ait des récepteurs de THC dans le tissu pénien. Le tétrahydrocannabinol ou THC, étant la substance active qui donne le sentiment d’euphorie et prétendument, cette amélioration de la libido.

C’est confus tout ça! Donc, comment savoir le vrai du faux et comment le cannabis affecte-t-il réellement votre libido?

iStock_000022942125_Full

La Science Actuelle et les Faits

Une étude menée en 2010 et publiée sur European Urology, a trouvé que le tissu pénien aurait des récepteurs de THC, surtout dans le tissu musculaire lisse. Etant donné que 80% de votre pénis est fait de tissu musculaire lisse, cela a des implications lourdes pour notre libido! (1)

Cette supposition a rapidement été confirmée par d’autres études qui sont parvenues à des résultats similaires. (2)

Il est donc clair que le cannabis a un impact réel sur la façon dont nos pénis fonctionnent. Mais est-ce pour autant, une raison pour s’alarmer?

En 2011, le Journal of Sexual Medicine a publié une étude qui se penchait sur la relation entre la consommation de cannabis et les dysfonctions érectiles établie dans la recherche passée. (3)

Malheureusement, la conclusion, 30 ans plus tard, n’était pas vraiment beaucoup plus claire sur le sujet!

Dans les faits, la majorité des scientifiques s’accordent pour dire qu’une consommation modérée ne vous met pas à risque de développer une dysfonction érectile. Néanmoins, une consommation plus poussée est fort déconseillée, car cela pourrait effectivement réduire votre capacité érectile.

Il est intéressant de noter qu’une étude publiée sur le journal Clinical & Developmental Immunology, a montré que la cannabis pourrait avoir un effet positif sur les individus à risque de développer une dysfonction érectile liée au cholestérol. Ce qui est, encore une fois, déroutant…mais prometteur!

Cette étude menée par des chercheurs Suisses, a ciblé les récepteurs liés au cannabis afin de réduire les dommages de la fonction érectile chez des souris ayant un taux élevé de cholestérol. Après trois semaines de traitement, une amélioration de l’état de santé des souris a été observée. (2)

La recherche sur cet aspect du cannabis en est à ses débuts.

Qui sait, demain peut-être, nous aurons des réponses moins contradictoires!

Concrètement, pouvons-nous fumer occasionnellement, sans craindre un effet néfaste sur notre libido?

Conclusion?

La recherche sur l’impact de la consommation du cannabis sur notre libido est très confuse et nous offre de belles promesses ou des cauchemars, au choix, sans pour autant nous indiquer ce qu’il en est vraiment.

Comme je l’ai dit précédemment, une consommation modérée de cannabis semble avoir un impact dérisoire sur le fonctionnement de votre pénis et de votre libido. (4)

Donc, vous pouvez vous permettre le joint ou la vape occasionnelle de cannabis sans trop vous soucier d’endommager quoique ce soit au niveau de votre pénis!

Cependant, si vous êtes un gros fumeur, l’impact de votre consommation pourrait vous être nuisible. Si vous avez observé des troubles de l’érection ou que vous ne bandez plus normalement, il est temps de réduire votre consommation de cannabis et accessoirement, de consulter un professionnel, au cas où!

Réduisez doucement, il est déconseillé d’arrêter brutalement, cela pourrait réduire encore plus votre libido!

Quand il s’agit de drogues, dites douces, il faut rester vigilant même si elles n’ont pas d’effets « hardcores » cela ne veut pas dire qu’elles sont sans risques! Le cannabis est une drogue controversée qui divise la science et la population en deux camps, les « pour » et les « contre ».

A l’heure actuelle, il y a peu d’arguments concluants que l’on soit pour ou contre la consommation de cannabis. Mais, la recherche continue son exploration et les résultats s’annoncent prometteurs. Surtout du côté de la psychiatrie où le cannabis pourrait aider les patients souffrant de SSPT (symptômes de stress post-traumatique), de troubles psychosomatiques et de troubles du psyché! (5,6)

En attendant, ne vous privez pas d’un petit plaisir…mais n’en abusez pas. Sinon votre plaisir se retournera contre vous! Et puis, un peu de cannabis désihinibe…de quoi en profiter au lit!

(1) Localization and function of cannabinoid receptors in the corpus cavernosum: basis for modulation of nitric oxide synthase nerve activity. Gratzke C, Christ GJ, Stief CG, Andersson KE, Hedlund P. Eur Urol. 2010.
(2) Treatment with CB2 Agonist JWH-133 Reduces Histological Features Associated with Erectile Dysfunction in Hypercholesterolemic Mice. Rodrigo Araujo Fraga-Silva, Fabiana Pereira Costa-Fraga, Fabrizio Montecucco, Younouss Faye, Silvia Quintao Savergnini, Sébastien Lenglet, François Mach, Sabine Steffens, Nikolaos Stergiopulos, Robson Augusto Souza dos Santos, Rafaela Fernandes da Silva. Clinical and Developmental Immunology. 2013.
(3) Impact of cannabis use on male sexual health. Shamloul R, Bella AJ. J Sex Med. 2011.
(4) Effects of chronic marijuana use on testosterone, luteinizing hormone, follicle stimulating hormone, prolactin and cortisol in men and women. Robert I. Block, Roxanna Farinpour, Janet A. Schlechte. Drug and Alcohol Dependence. 1991.
(5) PTSD symptom reports of patients evaluated for the New Mexico Medical Cannabis Program. Greer GR, Grob CS, Halberstadt AL. J Psychoactive Drugs. 2014.
(6) Self-Medication of Somatic and Psychiatric Conditions Using Botanical Marijuana. Lawrence A. Osborn, Kirstin J. Lauritsen, Nicole Cross, Alan K. Davis, Harold Rosenberg, Francis Bonadio, Brent Lang. Journal of Psychoactive Drugs. 2015.

Jeff Winston