Quels sont les Effets de Trop de Masturbation ?

De nos jours, la masturbation est de moins en moins taboue. Et avec raison, elle doit essentiellement être plaisante et une découverte de soi pour l’homme en devenir. Cependant, il est possible que vous ayez vaguement entendu parler des effets de trop de masturbation.

Pourtant, cette pratique ordinaire (et saine) est une source de plaisir qui stimule le système immunitaire, améliore l’humeur et réduit le stress. Donc, en quoi est-ce nocif ? Quand la masturbation entre dans le domaine de l’excessif, plutôt que du régulier ou occasionnel, cela peut devenir dangereux.

Laissez-moi vous expliquer cela… Vous stressez face à votre partenaire lors du moment fatidique ? Découvrez nos astuces pour réduire le stress.

Quels sont les Effets de Trop de Masturbation ?

Quels sont les Effets de Trop de Masturbation ?

 

Quels sont les Effets de Trop de Masturbation ? – Les Signes

Les effets de trop de masturbation sont le plus souvent le résultat de comportements compulsifs. Par exemple, si vous avez absolument besoin de vous masturber chaque jour, à une certaine heure et plusieurs fois, cela peut devenir compulsif, si cela ne l’est pas déjà ! Avant même de vous présenter les signes d’une personne souffrant de masturbation chronique.

Je vais surtout, vous expliquer quels sont les risques et les effets de trop de masturbation. L’excès masturbatoire peut causer des troubles importants du comportement, notamment vis-à-vis du sexe.

Prenons cet exemple: une personne qui requiert une stimulation pornographique, sous toute forme pour pouvoir bander, peut devenir incapable de fonctionner correctement lors d’un rapport sexuel. Cette forme de dépendance sexuelle peut également entraîner une perturbation au travail, dans la vie personnelle et augmente le risque de culpabilité (comme si nous avions fait quelque chose d’interdit). Vous souhaitez éjaculer plus fort et plus loin ? Lisez ceci sans plus attendre !

ebook aliments aphrodisiaque-m


10 Aphrodisiaques Puissants

Notre Guide Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité GRATUITEMENT

Voici les signes pour discerner quelqu’un souffrant de masturbation chronique :
  • Cette personne se sert de la masturbation pour faire face à des sentiments d’anxiété ou une dépression. Dans certains cas, elle peut sentir un fort sentiment de culpabilité par la suite.
  • Cette personne n’a pas suffisamment de temps pour ses obligations sociales à cause du temps passé à se masturber.
  • Elle ressent une sensation de désir continu ou très fréquent, ce qui génère une envie de se masturber excessive.
  • Elle souffre d’irritation au niveau du pénis dû à un frottement constant. Parfois, il est même possible de souffrir de lésions plus graves.

Quels sont les Effets de Trop de Masturbation ? – Les Risques

Il n’y a pas de réelle définition qui différencie une personne qui se masturbe régulièrement et une autre qui le fait trop souvent. Néanmoins, les effets négatifs qui peuvent en résulter sont bien réels. Si vous vous reconnaissez dans un ou plusieurs cas de figure, il est temps de prendre une décision pour votre propre santé.

Voici quelques effets qui sont le résultat d’une masturbation malsaine :

Un État d’Excitation Permanent : Ce sentiment persistant peut modifier les connexions du cerveau et ainsi devenir un état d’excitation permanent. Si vous vous sentez excité presque tout le temps, il est temps de tirer la sonnette d’alarme et de prendre les choses en main. Ce phénomène est le résultat d’une adaptation du cerveau à la masturbation. Votre cerveau est habitué à la pratique donc, il déclenche un sentiment d’excitation, même si la situation ne s’y prête pas.

Un Manque d’Appétit Sexuel : Souvent, la masturbation excessive survient par ennui ou à cause d’une léthargie prolongée. Si vous avez des difficultés à sortir ou à trouver un partenaire, un professionnel peut vous aider. Ne laissez pas les choses se dégrader, ce n’est vraiment pas sain.

Des Dommages au Niveau du Pénis : La peau du pénis est extrêmement sensible (comme vous le savez) et une addiction à la masturbation peut provoquer de l’irritation. Dans les cas extrêmes, il y a un risque de flexion du pénis – ou fracture du pénis – c’est-à-dire que les corps caverneux de la verge se rompent et se remplissent de sang. Évitez cela à tout prix.

Une Addiction à la Pornographie : Aujourd’hui, la pornographie est une industrie qui vaut des milliards. Néanmoins, si vous avez besoin de se genre de stimulation, prenez garde à ne pas devenir accro. De plus, le porno présente un autre risque, il peut créer une vision irréaliste du vrai sexe. Et par la suite, entraîner une incapacité d’excitation face à un réel partenaire sexuel. Dans ce cas de figure, l’arrêt du porno est absolument nécessaire. (1) Cliquez ici, si vous avez besoin d’aide pour arrêter le porno.

Un État Dépressif : Ironiquement, la dépression peut être la cause ou le résultat de la masturbation chronique. Si vous êtes déprimé et que vous essayez de compenser en vous masturbant, il sera plus sain de trouver une alternative qui vous aidera à en sortir.

Sinon, vous risquez de tourner en rond. Vous vous masturbez pour sortir de la déprime mais une fois l’orgasme terminé, vous vous sentez coupable et encore plus déprimé. Mieux vaut consulter un spécialiste, prendre soin de votre mental et de votre corps.

Quels sont les Effets de Trop de Masturbation ? – Conclusion

Ne rentrez pas dans l’obsession… « est-ce que je me masturbe trop souvent ? ». Le problème ne se trouve pas vraiment dans la quantité. Il s’agit de savoir pourquoi vous le faites. Vous masturbez-vous pour compenser un manque ou juste car un désir naturel s’est fait sentir ? Si vous vous sentez coupable après votre session ou si l’acte perturbe votre quotidien, il y a un souci.

Je vous invite à consulter un psychologue ou un sexologue, si vous pensez qu’il y a un problème. N’ayez pas honte, ces professionnels sont respectueux et vos informations restent confidentielles. N’attendez pas ! Pour en savoir plus sur l’excès de masturbation et son effet sur la santé, je vous invite à lire ceci.


(1) Neural Correlates of Sexual Cue Reactivity in Individuals with and without Compulsive Sexual Behaviours. Valerie Voon ,Thomas B. Mole, Paula Banca, Laura Porter, Laurel Morris, Simon Mitchell, Tatyana R. Lapa, Judy Karr, Neil A. Harrison, Marc N. Potenza, Michael Irvine. Plos One. 2014.

Je partage...